Comment?

Afin de permettre une analyse comparative de variétés de français, ciel-f vise à constituer un grand corpus des français dans le monde, en procédant au recueil de données audio et vidéo dans des situations comparables dans différents pays (selon des critères relevant d’une part d’une approche des activités interactionnelles, d’autre part d’une typologie des aires et situations d’usages); puis à leur archivage dans une banque de données de corpus.

Organisation du recueil de corpus

  • Réflexion sur les situations à documenter: arbitrage des choix en fonction de nombreuses contraintes
  • Travail intense de coordination avec les équipes locales
    • Formes très diversifiées de partenariats
    • Equipes travaillant dans des conditions matérielles très hétérogènes
    • Collaborations visant des transferts de savoir-faire, initiation aux méthodes de recueil des données, sensibilisations réciproques aux enjeux locaux, autonomie et empowerment
  • Recueil des corpus
    • Facilités et difficultés variées selon les terrains/les contextes culturels
    • Sensibilités différentes vis-à-vis de l’enregistrement
  • Réflexions générales sur les conditions de possibilités du recueil de corpus

Conventions Ciel-f (V4.7)
Exigences analytiques pour l’enregistrement de la parole-en-interaction (V3.0.2)